PRODUCTION
Articles de presse
Reportages et documentaires vidéos
Reportages et émissions radios
FILIÈRES AGRICOLES
Aviculture
Café
Canne à sucre
Fruits
Lait
Mais
Pêche
Riz
Vivres et tubercules
AUTRES THEMES
Crédit rural
Environnement
Autre...
 
 
 
 
 
AVICULTURE
« Cad System » : une nouvelle cage pour l’élevage de poules en poulailler
Publié le 05/03/09
« Cad system », c’est le nom d’un nouveau type de poulailler qui vient d’être mis au point pour faciliter la vulgarisation de l’élevage de poulets de chair – poules blanches – dans le pays. Il a été conçu par Carl André Déjoie, entrepreneur agroindustriel, chercheur et enseignant à l’université.

Carl Déjoie a abouti à ce produit après une trentaine d’années de travail dans le secteur agroindustriel. Avant d’arriver à cette nouvelle génération de cage, il en avait produit d’autres types, à travers son entreprise « Manufacture Fabrication et Transformation (MFT) S.A ». Les premiers modèles étaient faits soit en bambou, soit en fer. Les difficultés causées par le besoin de mobilité de la cage a inspiré le chercheur qui a travaillé et fabriqué la dernière version en date, qui est plutôt une combinaison de fer, de bambou et de plastic.

Conçu depuis environ un an, ce poulailler, qui hérite son nom des initiales du nom de son créateur, est présenté sous forme de kit. Il est fait de 52 pièces, toutes détachées. Ce qui facilite la commodité et le transport. Un camion qui ne pouvait que transporter 4 cages du premier modèle arrive maintenant à contenir 250 de la dernière version, explique Carl Déjoie.

La dernière génération de cage est par ailleurs munie d’un abreuvoir automatique, d’une mangeoire et d’un panneau solaire qui assure l’alimentation en énergie du système. Elle dispose aussi d’un pluvium qui collecte l’eau de pluie pour alimenter les différents compartiments du poulailler.

Le « Cad System » est disponible en trois modèles : deux étages, trois étages et quatre étages. D’une dimension d’un mètre carré de surface, la cage de deux étages, par exemple, peut contenir jusqu’à 60 poules. Elles ont un taux de ponte moyen de 95 %, autrement dit, 95 % des poules dans une cage arrivent à un pondre un œuf par jour. « Ce système transporte la compétitivité vers les petits éleveurs », se félicite Carl Déjoie.

Le « Cad System » est patenté et enregistré au ministère du Commerce et de l’Industrie. Chaque cage est dotée d’un numéro de série qui facilite la traçabilité, pour les besoins de surveillance épidémiologique. Les numéros sont inscrits dans une base de données à la MFT S.A qui permet de déterminer, à l’aide d’un appareil GPS, les lieux de localisation des différentes cages.

La fabrication d’une cage coute en moyenne 12 500 gourdes. « Au moyen d’une ligne d’assemblage et de fabrication disponible dans notre usine, la MFT S.A est en mesure de fabriquer 2000 cages tous les mois », indique Carl Déjoie. « Nous avons ainsi la possibilité de créer tous les mois 2000 emplois directs dans le pays », soutient-il.

Dans le cadre d’un accord passé avec le Fonds d’assistance économique et social (Faes), grâce à un financement de la Banque interaméricaine de développement (Bid), la MFT S.A devra fournir des cages, des pondeuses ainsi que des aliments de volailles à des femmes des communes de Ganthier, de Thomazeau, de la Croix des Bouquets, de Kenscoff, de Gressier et de Petit-Goave. La phase de distribution a déjà commencé à Kenscoff. Les femmes bénéficiaires pourront avoir, à partir de leur poulailler, une production moyenne de 40 œufs par jour, pendant 10 mois.


Tous les articles
|
|
© Agropresse Haiti | Tous droits reservés | 01.09 |v 1.0